Les semis et la lumière

 

Vous rêvez que vos semis deviennent aussi beaux et forts que les plants que vous achetez en centre-jardin au printemps? Un de vos alliés pour réaliser ce rêve est assurément l’éclairage artificiel.

 

Pourquoi l’éclairage artificiel :

 L’éclairage artificiel permet de remédier au déficit de lumière solaire en février mars et en avril. Cet éclairage d’appoint favorise une croissance maximale. Des semis sous les néons vous permettront d’avoir des plantules plus trapues dont la croissance est équilibrée.

 

Les néons :

 L’éclairage artificiel avec de longs tubes fluorescents permet de couvrir beaucoup d'espace : sous une lampe standard de 120 cm (4’) à deux tubes, on peut cultiver plusieurs semis, soit 4 plateaux ou 72 plants en pot de 10 cm (4’’). Je vous conseille les néons avec réflecteur pour assurer une lumière concentrée vers les semis et dont la hauteur est ajustable. Le meilleur tube pour les semis est le Cool White (blanc froid). Il émet surtout des rayons bleus, qui ont un spectre lumineux favorable à la croissance des semis.

 

Distance des plants :

 Les néons doivent être situés à une distance de 15 à 30 cm des plateaux de semis. À mesure que les semis poussent, relevez la lampe pour qu'elle soit toujours éloignée de 15 à 30 cm des feuilles supérieures. Comme les semis ne poussent pas tous à la même vitesse, il peut être nécessaire de surélever certains plateaux en les plaçant sur des pots inversés pour que leur feuillage soit à la distance requise.

 

Nombre d’heures par jour :

 Vos néons devront restés allumés  de 14 à 16  heures par jour. À cette fin, une minuterie est bien utile.

 

**Si vous avez une fenêtre orientée vers le sud, vous pouvez retirer l’éclairage artificiel dès le mois d’avril.**