Protection hivernale

Pour le gazon et les végétaux

Protection hivernale

Avant même de vous parler de protection hivernale, laissez-moi vous dire que la majorité des plantes que nous vendons n’en ont pas besoin. Seulement une poignée de plantes ont besoin d'être protégées du mauvais temps et pour installer une protection hivernale sur vos plantes, il doit y avoir une bonne raison!

Ce qui abime les plantes l’hiver, c’est principalement le vent qui dessèche notamment les conifères, le poids de la neige qui casse les branches et « ouvre » les cèdres, et les température très froides. Et quand on parle de froid, c’est vraiment froid; par exemple, une plante rustique en zone 5 va tolérer les températures jusqu'à -25ºC. Rien ne presse pour installer les protections, au contraire, il faut attendre le plus tard possible, car nos protections peuvent devenir des vrais petits fours si elles sont installées trop tôt et que le mercure grimpe à 20ºC!

Gazon

Il existe des toiles que l’on peut déposer sur le bord de la route pour protéger le gazon. Ces toiles respirent et laissent passer l’eau. Au printemps, dès que vous pouvez retirer les débris, enlevez-les, mais laissez la toile en place jusqu'à ce que le gazon commence à pousser à travers. La toile agit comme une couverture et permet au gazon qui pousse habituellement plus lentement à cet endroit que le reste de la pelouse, de croître rapidement. En plus, ce qui est merveilleux avec cette toile, c’est que vous pouvez l’utiliser pour protéger vos fleurs annuelles et légumes du potager du gel au printemps! Cette toile multi-usage est résistante et a une durée de vie pouvant atteindre 10 ans, ses doubles mailles barrées empêchant les trous de s'agrandir!

Conifères et haies de cèdres

Les cèdres souffrent de dessèchement causé par les vents d’hiver. La meilleure protection que vous pouvez offrir à vos cèdres : des arrosages fréquents et en profondeur à l’automne en guise de prévention. Toutefois, si votre haie est située dans un corridor venteux, mieux vaut la protéger. Des toiles protectrices plastifiées d’un coté sont idéales. Attention, la toile protectrice ne doit pas toucher au feuillage! Laissez environ 3 pouces entre la toile et la plante.

Vous pouvez aussi protéger le bas des cèdres contre la gourmandise des chevreuils avec des clôtures de plastique. Il existe des répulsifs à chevreuils, comme le Bobbex, que l’on peut vaporiser sur les végétaux et qui est efficace sur une période d’environ 3 mois. 

Les cèdres situés sous des corniches ou qui reçoivent de la neige poussée peuvent « ouvrir » en deux, surtout en cas de verglas. Le plus facile est d’utiliser des filets et de les entourer bien serré!

Plantes moins rustiques

Les plantes moins rustiques, comme les hibiscus vivaces, ne doivent pas être taillées au sol. Laissez environ 2 pieds de feuillage et déposez un paillis comme le compost forestier tout autour. Ce type de compost protège les racines en plus de nourrir la plante au printemps.

Les rhododendrons et plantes persistantes comme les buis, ont aussi besoin d’une protection hivernale s’ils sont face au vent! Des piquets et une toile plastifiée comme pour les cèdres, c'est parfait!

Fruitiers 

Les chevreuils, lièvres et autres rongeurs apprécient particulièrement la sève sucrée des fruitiers l’hiver. Pour éloigner les lièvres, disposez des bandes plastifiées autour du tronc. Attention, il faut les enlever au printemps!

Il existe aussi des répulsifs à vaporiser sur les cèdres et autres plantes pour repousser les chevreuils : ça ne sent pas bon, et ça marche! 

Rosiers

Ah les fameux cônes à rosier!!! Au risque de me répéter, ce ne sont pas tous les rosiers qui nécessitent une protection hivernale, seulement les moins rustiques! Lors de l’installation des cônes, assurez-vous de créer une aération à l’intérieur du cône par le bas, mais aussi par le coté en creusant des trous dans le styromousse.

Bon hiver !