Rentrer les plantes dans la maison

Trucs et astuces

C’est la rentrée!

Vos plantes ont bien profité de l’été à l’extérieur. Sachez que dès que vous devez porter un petit gilet pour sortir soir et matin, c’est le temps de rentrer les plantes tropicales. Pour réussir cette rentrée, quelques précautions s’imposent. 

Quand?

Il faut rentrer les plantes assez tôt au début de l’automne. Idéalement, l’écart entre les températures intérieures et extérieures devrait être nul pour éviter le jaunissement des feuilles. Le week-end de la fête du travail est un excellent moment. N’attendez surtout pas que les premiers gels au sol soient annoncés, car les plantes tropicales commencent à dépérir si les températures nocturnes descendent sous les 5 degrés. Pour ne pas prendre de chance, gardez 10 degrés en tête.

Quelles plantes rentrer? 

Les plantes d’intérieur que vous aviez sorties au printemps comme les palmiers, fougères, hibiscus ou sansevières sont faciles à identifier. Par contre, bon nombre d’annuelles sont en réalité des plantes tropicales et vous pouvez aussi les inviter à la maison. Les mandevillas, bananiers et albucas sont à considérer. 

Exceptions

Certaines plantes vont profiter d’un plus long séjour à l’extérieur pour commencer leur floraison. C’est le cas des cactus de Noël et des azalées d’intérieur qui ont besoin de nuits plus froides pour initier la floraison. Attention tout de même, ces plantes ne supportent pas le gel au sol, entrez-les définitivement autour de la fête de l’action de grâce. Si le premier gel est annoncé tôt en automne, vous pouvez les rentrer pour la nuit et les remettre à l’extérieur le lendemain.

Technique pour rentrer les plantes

Pour éviter de rentrer aussi les insectes nuisibles, je vous conseille de submerger les racines de votre plante dans l’eau pendant 15 minutes. Cela vous débarrassera d’une bonne partie du problème. Laissez ensuite sécher la motte de racines avant de la rentrer. Comme tout doit être fait la même journée, choisissez une journée ensoleillée pour permettre aux racines de sécher plus rapidement.

Les hibiscus, lauriers et mandevilles peuvent être taillés du tiers du feuillage à la rentrée. Même si cette étape est difficile, car souvent vous allez couper les dernières fleurs de l’été, elle demeure importante si vous n’avez pas de verrière ou suffisamment de luminosité à l’intérieur. Les plantes se débarrasseront naturellement des vieilles feuilles pour nourrir uniquement les jeunes feuilles du bout des branches. Résultat : vous vous retrouverez avec une plante ayant de longues tiges avec seulement quelques feuilles au bout. Si vous avez beaucoup de luminosité l’hiver dans votre demeure, vous pouvez remettre cette taille au mois de mars et ainsi profiter du reste de la floraison de vos plantes pendant l’hiver.

Après cette étape, vous pouvez vaporiser un insecticide naturel pour éliminer les derniers insectes nuisibles sur vos plantes. Laissez sécher le feuillage et ensuite invitez-les à la maison. Répétez 5 jours après en prenant soin de sortir la plante pour la vaporisation.

Pour les plantes qui ne se taillent pas comme les palmiers, passez immédiatement à la vaporisation de l’insecticide, mais ne vous inquiétez pas outre mesure si quelques feuilles commencent à jaunir après quelques semaines à l’intérieur. Il s’agit d’un processus normal de renouvellement des feuilles.

Insectes rampants

Plusieurs personnes ont horreur de rentrer des perce-oreilles ou autres insectes qui résident dans la terre. L’utilisation d’une poudre appelé terre diatomée est très intéressante. Avant d'arroser, saupoudrez la terre diatomée à l’intérieur d’une soucoupe ou sur le dessus de la terre... ou les 2 si vraiment vous en ressentez le besoin.